.st0{fill:#FFFFFF;}

Legacy of the Crown – interview de l’auteur concernant le kit d’initiation Ulule 

By  Romain "Hacknar"

Avant propos - Legacy of the Crown, ma première interview !

Eh oui cher rôliste, c'est la première fois que je fais une interview, c'est un grand moment pour moi et le blog JDR et Rôliste. Je tiens à remercier l'équipe du jeu Legacy of the Crown et tout particulièrement l'auteur, Alexandre, qui a été mon cobaye haha ! 

J'ai mis du cœur à l'ouvrage malgré la difficulté de l'exercice, car l'oral et l'écrit sont deux choses bien distinctes. J'ai dû reformuler et déplacer du texte pour que la lecture soit cohérente et facile, sans trop déformer les propos !!

Je compte sur toi, cher rôliste, pour écrire un commentaire sur ce que tu as pensé de cette lecture, notamment sur la forme. J'ai besoin de toi pour m'améliorer, alors n'hésite pas !! 🙂

Et si le contenu de Legacy of the Crown t'intéresse, alors n'hésites pas non plus à le dire, à partager l'interview à tes MJs ou Joueurs préférés, et à suivre le travail impressionnant de ses auteurs indépendants.

Si cela t'intéresse, à la fin de l'article, j'apporte un peu de contexte avec humour sur comment la rencontre s'est organisé avec l'auteur de Legacy of the Crown (site du jeu).

Maintenant, entrons dans le vif du sujet, à savoir l'interview, le jeu et le financement participatif du 2 mai.

Jeu de rôle Legacy of the Crown

Jeu de rôle Legacy of the Crown

Interview de l'auteur du jeu Legacy of the Crown

Salut ! Je propose de commencer par une petite présentation de toi et de l’équipe qu’il y a derrière le projet Legacy of the Crown (LotC)

Moi c’est Alexandre, alias Kimi, qui est mon nom d’auteur. Je suis le chef de projet de Legacy of the Crown depuis un peu plus de 3 ans, je m’occupe de la partie coordination du projet et de la grande majorité de l’écriture de Legacy of the Crown.

Personnellement, je joue aux jeux de rôle de puis une grosse quinzaine d’années, mais j’ai également pu travailler dans l’univers du jeu de rôle français. Par exemple ces derniers temps avec le Game designer de LotC, nous avons travaillé avec des éditeurs sur quelques traductions de JDR américain.

Par ailleurs, je suis accompagné dans le projet par un noyau dur de 3 personnes :

  • Grégory Soupé, concepteur et Game designer
  • Mélissa Garcia, scénariste et co-autrice
  • Laurent André, illustrateur et graphiste

Sinon, quelques personnes ont gravité autour de ce noyau, notamment des illustrateurs et des graphistes, en prestation ou en bénévolat. L’équipe de LotC a regroupé 14-15 personnes qui ont apporté leur expertise au projet.

Tu as réuni une belle équipe, bravo !

Merci (sourire)

Peux-tu présenter un peu l’univers et ce que les joueurs vont jouer dans LotC ?

Legacy of the Crown, c’est une version dystopique du Royaume-Uni Victorien que l’on a connu dans notre histoire. Une version alternative où la Reine Victoria possède les pleins pouvoirs et règne sur son royaume avec une main de fer – jusque-là, c’est à peu près ce qui s’est réellement passé (rires) – avec en plus une machination, que je ne décrirais pas pour laisser la surprise aux joueurs, et la découverte d’un nouveau matériau nommer le Véridium qui a permis une très grande avancée technologique.

Reine Victoria dans Legacy of the Crown

Reine Victoria dans Legacy of the Crown

Cette avancée technologique englobe beaucoup de choses : l’arrivée de mécha, des créatures hybrides composées de mécanique et d’intelligence artificielle, des drones ou encore l’arrivée du transhumanisme avec des prothèses mécaniques ou des améliorateurs de performances.

Sauf que l’arrivée de ce matériau, en plus des prouesses technologiques, a apporté une épidémie d’une maladie appelée vulgairement la Rouille. Le problème avec cette maladie qui anéantit la population qui n’est pas prémunie, c’est qu'elle transforme une partie des victimes en abominations assoiffées de sang.

Ensuite, le principe de LotC repose sur un système de faction. Le Grand Royaume qui est gouverné par la Reine Victoria est donc divisé en de multiples factions qui se partagent le pouvoir, soit sous l’égide de la Reine, soit en marge de la société en étant contre la Couronne.

Dans la version finale du kit d’initiation qui va sortir, il y aura 5 factions jouables parmi la multitude proposées dans le jeu :

  • Soldat de la Couronne, la faction la plus proche de l’armée de la Reine
  • La ligue des ombres, une mafia indépendante qui loue ses services au plus offrant
  • Les Médecins de Rouille, une sorte de médecin de la peste qui souhaite éradiquer l’épidémie
  • Les Mercenaires, une faction un peu particulière, car chaque compagnie à son identité et ses buts
  • Les Rôdeurs, une sorte de Robin des Bois/terroriste opposé à la technologie et à la Couronne

Ce système de faction, au-delà d’apporter une histoire et une identité aux personnages, permettra au joueur de définir la classe de son personnage avec un gameplay propre à chaque faction : objets particuliers, armes particulières, prothèse ou encore un compagnon animal.

LotC est un jeu orienté vers l’exploration, l’horreur et le complot avec de l’enquête pour découvrir les secrets du Grand Royaume. Le but des factions est donc de collaborer entre elles pour diverses raisons et objectifs, et les personnages doivent composer avec leur faction, les objectifs personnels et les rencontres avec les aprioris qui en découlent.

Le Grand Royaume de Legacy of the Crown

Le Grand Royaume de Legacy of the Crown

Si je comprends bien, l’ambiance est un mixte entre le Steam punk et l’horreur ? Quelles ont été tes inspirations pour créer l’univers ?

Exactement, un mixte entre Steam punk et horreur Lovecraftienne. Côté jeu de rôle quand j’ai écrit LotC, je me suis beaucoup inspiré de Cthulhu et des œuvres de Lovecraft. J’ai eu également quelques inspirations provenant du jeu de rôle Deadlands. Les ambiances des jeux vidéo de FromSoftware comme les Dark Souls ou Bloodborne, ont également beaucoup parlé à l’équipe et ont servi d’inspiration dans la création de l'univers.

La base des scénarios ce sont des enquêtes avec la notion suivante : les joueurs devront aller chercher des informations sur l’univers, les grandes vérités à découvrir, à partir de quelques pistes à creuser.

Ce que tu me décris me fait également penser aux jeux vidéo Dishonored (NDLR : qui a notamment une version JDR chez Arkhane Asylum) et la série de comics Lady Mechanika, je ne sais pas si tu connais ?

Alors oui, le jeu Dishonored nous a beaucoup inspirés dans le design des personnages, dans la création des factions et dans le côté Steam punk un peu sale. Je ne connais pas le comics Lady Mechanika, mais je vais aller me renseigner 🙂

Oui carrément, je pense que les deux univers se rapprochent un peu ! Sinon j’ai fouillé un peu sur votre site internet et trouvé le Kit d’initiation Genesis Édition. D’ailleurs soi-disant passant, vous avez réalisé un travail vraiment très pro, c’est impressionnant, encore bravo ! Ma question est la suivante : pourquoi faire un nouveau kit d’initiation et qu’est-ce qui va être différent entre la version Genesis et la version Ulule du financement participatif ?

C’est une très bonne question. D’abord, la première version du kit d’initiation, la Genesis Édition, va bientôt disparaitre des plateformes en ligne, car la version finale va sortir. (NDLR : la version Ulule est la version finale)

Pour l’historique, nous avons commencé à présenter LotC en convention dans le sud de la France. Il y a eu un succès que l’équipe n’attendait pas et l'on a été très heureux de rencontrer la communauté. Des passionnés ont voulu soutenir le projet et ils ont pu acquérir la version physique de ce kit Genesis Édition, version qui n’a existé que lors de cette convention. Le kit était composé d’une pochette reliée en cuir ornementé avec les livres et cartes plus un bonus unique : une illustration cartonnée A4 que les soutiens pouvaient faire dédicacer. Une sorte de pochette surprise.

Dans un second temps, l’équipe de LotC tenait à ce que le kit d’initiation soit disponible gratuitement en ligne. Le but était de confronté le jeu à un plus grand public et d’avoir un retour des joueurs et MJs sur le jeu à travers d’autres playtests que les notre. En gros, on voulait que le kit affronte la réalité du monde rôlistique :).

Maintenant, dans le futur, qu’est-ce qui va changer ?

Déjà le site internet va subir une totale refonte dans les prochaines semaines pour s’associer à la sortie du jeu.

Le kit d’initiation final financé par Ulule aura deux versions : une Classique et une Monarque (NDLR : version collector). Le kit physique aura un format différent : une belle boite cartonnée avec un effet cuir, à l’image des boites d’initiation que l’on trouve sur le marché.

Le contenu sera similaire au kit Genesis Édition, mais avec des améliorations. Le plus gros des améliorations porte sur le scénario « La Morsure d’Ingit » : la base reste la même, mais le scénario a été transformé grâce aux nombreux playtests qui ont permis l'ajout de nombreux éléments supplémentaires. En plus du scénario classique qui a muté, nous avons ajouté une notion « Sandbox » avec différentes idées. Ainsi les joueurs confirmés pourront continuer à jouer avec leurs propres histoires dans LotC, en attenant la suite de la gamme.

La version Classique aura toujours ce concept de pochette surprise avec une illustration au hasard, c’était un important pour nous, et un set de dés Legacy of the Crown sera offert.

Pour la version Monarque, je vais garder la surprise du design lorsqu’elle sera annoncée, mais nous sommes plutôt fiers de la beauté de l’objet. Le concept de pochette surprise passe au niveau supérieur : toutes les illustrations seront disponibles dans la pochette et au hasard, l'une d'entre elles sera dédicacée. Le set de dés sera bien sûr présent avec une bourse de dés effet cuir estampillé Legacy of the Crown.

J’ai cru comprendre que le Kit d’initiation était le premier palier du financement participatif (FP), quels seraient les autres paliers si l’engouement autour de LotC est présent ? Le développement d’une gamme par exemple ?

Dans une optique de sécurité, j’ai préféré différencier le FP du Kit d’initiation du jeu final. Je voulais d’abord avoir un premier appel à l’univers de LotC à travers le FP du Kit d’initiation, pour voir l’accueil du public.

Visuel du kit d'initiation Ulule

Visuel du kit d'initiation Ulule

Si le financement du kit d’initiation LotC est réussi, alors il y aura une annonce pour un second financement participatif pour le jeu final Legacy of the Crown. Donc si jamais cet unique palier du FP vient à être dépassé, tout le financement supplémentaire sera réinvesti dans le second FP qui arrivera en fin d’année. Cela permettra de réduire le financement nécessaire pour le jeu final, qui comportera :

  • Trois livres
  • Le livre de règle
  • Le livre de l’univers de LotC intitulé « Le Grand Royaume » (230 pages) avec une description du Lore, des régions, des factions et forcément des secrets de l’univers.
  • Un bestiaire pour toutes les créatures du Grand Royaume et celles spécifiques aux factions, avec quelques bonus à l’intérieur
  • Des bonus et options seront à débloquer au fur et à mesure :
  • Un artbook
  • Quelques goodies en plus
  • Un petit scénario qui sera offert
  • Une campagne officielle pour Legacy of the Crown
  • Un roman qui est en cours d’écriture et qui sera bientôt terminé
  • Et surtout un petit plus qui nous tenait à cœur : la bande originale spécialement composée pour jeu

Tout ce que je viens de citer est prêt ou presque prêt, et c’est une exclusivité pour l’interview, car nous n’avons pas encore communiqué dessus.

Je sais que c’est un parti pris de développer la gamme de cette façon, mais avec l’équipe, nous souhaitions avancer étape par étape pour garantir la sécurité du projet, car le second financement participatif pour la sortie définitive du jeu sera d’une plus grande ampleur.

Eh bien merci beaucoup pour l’exclusivité ! Donc les personnes participant au 1er FP du kit d’initiation LotC vont également participer au financement du reste de la gamme à travers le second FP ?

Tout à fait ! S’il y a un beau succès sur le 1er financement, le reste de la gamme sera moins cher et plus accessible, et cela signifie pour nous une meilleure maitrise pour finir de développer le jeu de rôle Legacy of the Crown d’ici la fin d’année.

Si l'on discutait un peu du système de jeu, j’ai cru comprendre que c’était du D100 ?

Oui, pour le système global on est sur un système D100 classique que l’on peut retrouver dans Warhammer, Cthulhu ou d’autres jeux génériques, avec quelques modifications supplémentaires.

L’idée derrière le système de jeu, c’est qu’il soit accessible aux débutants et à ceux qui n’ont pas trop l’habitude du JDR, tout en étant assez pointilleux pour permettre un éventail stratégique aux joueurs confirmés.

Donc une base commune du système D100 : test de compétence, dépasser une difficulté, des degrés de réussite pour les jets d’opposition, etc, du D100 quoi ! (Rires) À cette base, nous avons ajouté un gameplay spécifique à chacune des classes liées aux factions. Cela permet une rejouabilité entre les classes assez marquées.

D’ailleurs dans le jeu final en fin d’année, chaque classe aura des différents embranchements et spécialités au sein de la faction. Cela permettra à chaque PJ de bien personnaliser son personnage.

Un personnage de Legacy of the Crown

Un personnage de Legacy of the Crown

Tu parlais tout à l’heure des playtests, j’imagine que vous avez fait le tour des conventions à la suite de l’engouement lié à la première. Est-ce que cet engouement de la communauté est resté dans le temps ? Comment se sont passés ces playtests et quels étaient les points positifs et négatifs qui en sont ressortis ?

Oui, on a eu des retours très positifs qui nous ont agréablement surpris. On avait un public beaucoup plus conséquent que l’on pensait.

Grâce à une collaboration avec la plateforme Opale Roliste (NDLR : il y a encore des parties disponibles de temps à autres), nos MJ on fait jouer le kit d’initiation pour ensuite passer le flambeau aux MJs d’Opale. Ceux-ci ont pu prendre le relai sur des parties supplémentaires pour encore plus de retours. Au fur et à mesure, combiner avec la mise en ligne gratuite du kit, il y a eu une expansion et cela nous a permis d’avoir de nombreux retours en plus de nos playtests en convention. Grâce à la communauté, on a pu concevoir le produit final le plus proche de ce qu’attendaient les joueurs.

On a été absent des réseaux sociaux durant deux mois pour justement préparer le financement participatif et la gamme. L’engouement est un peu retombé par rapport à fin 2021 où l’intérêt pour LotC était très fort, mais lorsque nous sommes revenus, la communauté était toujours présente. Ils ne nous avaient pas oubliés (Rires) et nous avons pu recréer un engagement similaire à 2021, notamment à travers notre serveur discord.

De manière générale, les retours que l’on a eus des joueurs que l’on ne connaissait pas étaient très positifs. Toutes les critiques étaient très constructives et très souvent sur le fond : cela a engendré la transformation du scénario pour qu’il soit plus accessible, compréhensible, cohérent et complet. A contrario, il n’y a eu aucune critique sur le système de jeu.

Notre démarche était la suivante : on recueillait les critiques et quand 15-20 avis portaient sur un même élément, il était important pour les joueurs donc on le retravaillait.

Le point fort principal qui a été mentionné par la centaine de joueurs néophytes qui ne connaissaient pas le JDR, c’était l’immersion dans l’univers : ils se sentaient immergés dans l’enquête, dans l’ambiance oppressante d’horreur du lieu et du scénario. (NDLR : ces néophytes correspondent à 60% des joueurs totaux qui ont participé aux playtests)

Pour les connaisseurs de JDR, les rôlistes vétérans et expérimentés, la réaction était plutôt du genre « Cela me fait penser à Cthulhu, mais en Steam punk ». On était très content de cette comparaison élogieuse.

Tu m’étonnes, c’est une belle comparaison ! En même temps, le résumé « Cthulhu Steam punk » est assez original (Rires).

C’est ça, l’Enfant Maudit de Cthulhu en version Steam punk (Rires).

Horreur que l'on peut croiser dans LotC

Horreur que l'on peut croiser dans LotC

D'ailleurs, pourquoi avoir choisi le modèle du financement participatif et pas un circuit plus classique via un éditeur de jeux de rôle français ?

Très bonne question. On a été en contact avec trois éditeurs que je préfère ne pas nommer. Durant les différents échanges, il y a eu un éditeur qui voulait reprendre certains éléments de LotC pour les intégrer dans un univers déjà existant, donc on a refusé assez rapidement de collaborer. Un second éditeur avec qui l'on a également refusé de collaborer, car il voulait une grande partie des droits légaux sur l’univers et l’équipe souhaitait garder le contrôle du jeu LotC, de la gamme et du contenu.

Avec le troisième éditeur, les relations se passaient très bien, car on travaillait déjà avec lui, notamment sur des traductions que je citais au début de l’interview. Cependant, il souhaitait amener le jeu dans une ligne éditoriale plus proche de leur vision d’éditeur, ce qui ne nous convenait pas également.

Vu que notre projet sortait un petit peu de nulle part, les propositions des maisons d’édition allaient en grande partie dans leur intérêt à eux, ce qui est normal, et l'on n’avait peu de poids pour négocier.

Finalement, le choix du financement participatif c’est fait principalement pour la raison suivante : dans un premier temps, l’équipe souhaitait garder le contrôle de A à Z de l’univers Legacy of the Crown. C’est-à-dire garder notre identité visuelle et narrative, notre liberté de création et notre manière de prendre en compte les avis des joueurs.

Malgré tout, on n’est pas fermé pour collaborer avec une maison d’édition une fois que le jeu sera définitivement sorti, mais pour l’instant, l’équipe préfère l’autoédition afin de conserver l’authenticité du produit. Ainsi nos soutiens de la première heure et les soutiens via le financement participatif du Kit d’initiation LotC auront l’assurance que la gamme se développe dans le même esprit qui leur a plu initialement.

Financement Ulule le 2 mai

Financement Ulule le 2 mai

Malgré le risque, je comprends votre choix, notamment par rapport à votre liberté créatrice. Cela me fait penser à une autre question : quel sera le budget pour acquérir les contreparties lors du financement ulule ?

Alors on est resté sur les prix classiques de ce genre de boîte d’initiation. On ne souhaitait pas faire plus cher que le marché quitte à réduire nos marges.

Le prix du kit d’initiation en version classique sera d’environ 40€ et moitié moins pour la version numérique, environ 20€. C’est ce qui se fait sur le marché et donc on est resté sur ces standards, en prenant compte des coûts globaux du projet Legcay of the Crown. A ces prix, il faudra bien entendu ajouter les frais de port qui seront d’environ 6€.

Concernant les autres options et la version Monarque (collector), je préfère temporiser un peu l’annonce du prix.

J’en profite pour dire qu’une fois le financement participatif terminé, les kits d’initiations seront toujours accessibles à la vente, dans des boutiques physiques, plutôt dans le sud de la France, mais également sur la boutique de notre site internet. Pareil pour la version numérique, elle sera achetable sur la boutique en ligne.

Donc pour les personnes qui auraient loupé le financement Ulule ou qui souhaitent attendre, ils pourront toujours acquérir la gamme LotC via notre site. C’est une raison qui nous a poussés à refaire le site.

Ça marche ! Eh bien, je crois que j’ai fait le tour de mes questions, est-ce que tu veux dire quelques mots aux lecteurs pour terminer ?

Déjà, merci à toi pour l’échange. Pour les lecteurs, n’hésitez pas à faire un tour sur la page Instagram du jeu, sur notre compte Twitter, la page Facebook LotC ou le serveur discord de Legacy of the Crown. On communique régulièrement des news sur le jeu et les évènements à venir, et la communauté s’est principalement formée sur Instagram.

Rendez-vous le 2 mai 2022 pour le début du financement sur Ulule. Entre-temps, on va partager beaucoup de contenu, que ce soient des visuels, des informations sur l’univers ou des explications sur des points de règles. Ce contenu sera également sous forme de vidéo, ainsi, vous pourrez découvrir l’équipe.

Voilà, donc beaucoup de contenu qui sera partagé, donc si vous êtes intéressé, vous ne devriez pas être déçus.

Contexte pour l'interview de Legacy of the Crown

Grand fléau d'aujourd'hui, je trainassais sur les réseaux sociaux à la recherche de contenu JDR intéressant au lieu de finir un article du blog. Oui, je sais la procrastination, c'est mal, M'Voyez ! ^^ Finalement, je tombe sur un post Instagram d'un JDR que je ne connais pas qui donne rendez-vous le 2 mai à sa communauté pour un financement participatif sur Ulule.

Ni une ni deux, je regarde le profil qui est intéressant : je like, je m'abonne et me dis que ça suffit, j'ai du boulot qui m'attend. Plus tard, en fin de journée, je retourne sur Insta et je m'aperçois que ce fameux compte Legacy of the Crown m'a suivi en retour. Je m'empresse d'aller faire un tour sur le site du jeu et je suis surpris par la qualité presque professionnelle du site et du kit d'initiation disponible gratuitement.

Je commence à me poser quelques questions du genre "Pourquoi font-ils un financement Ulule alors qu'il y a déjà un kit d'initiation ?" et je me dis qu'une interview pourrait être intéressante pour l'équipe du jeu, mais surtout pour les personnes qui voudraient soutenir le projet.

À ce moment, je prends mon courage à deux mains, tel un barbare de niveau 1 affrontant une meute de loups avec son épée gigantesque, et j'envoie un message en mode Roleplay "Je vous prie, cher Magistrat de la Couronne, de m'accorder une audience, etc.". Bingo ! Cela fonctionne à merveilleuse et avec le contact, nous planifions un rendez-vous le week-end suivant. Je commence à m'organiser pour les questions et l'enregistrement puis le jour fatidique arrive : j'ai passé un super bon moment avec Alexandre, l'auteur de LotC !

Franchement, je ne cache pas l'inquiétude qui me tenaillait face à ce genre de "quête", mais je l'ai fait quand même ! Je pense avoir acquis quelques points d'XP et je suis très content de cette petite aventure presque journalistique. On pourrait même dire que le barbare est passé niveau 2 haha ! 🙂

Et toi du coup, qu'en as-tu pensé de cette interview ?

N’oublie pas, imagine des histoires dans Legacy of the Crown, lance un D100 et gagne de l’XP 🙂

PS : les images utilisées dans l'articles ont été fournies par l'équipe de Legacy of the Crown. Ne pas utiliser ou modifier sans l'accord explicite des auteurs.

Si tu aimes l'article, tu es libre de le partager sur tes réseaux sociaux :)

Romain "Hacknar"


Rôliste depuis 2006, j'aime le jeu de rôle pour ces histoires, les expériences que l'on peut vivre et les interactions avec les joueurs. J'ai joué et maitrisé beaucoup de JDR différents, avec des amis, des inconnus et en convention. Cela m'a permis de relever des défis et d'acquérir des Points d'XP et de m'améliorer en tant que rôliste et en tant que personne. :)

Your Signature

  • Merci pour l’entretien accordé à notre cher Alexandre et à cette visibilité que tu accordes à Legacy of the Crown. L’article est très cool à lire, continue comme ça, c’est un chouette petit blog que tu tiens là 😉

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Subscribe to our newsletter now!

    >
    %d blogueurs aiment cette page :